2015-08-0425e Présence autochtone – Palmarès

Le site est présentement en construction. Dévoilement de la programmation et du site le 24 juillet!

Prix du festivalLe 25e Festival Présence autochtone a annoncé le palmarès au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée à la salle Jean-Claude Lauzon (UQAM).

 Création :

1er prix Teueikan : CaféHatuey Viveros Lavielle - Mexique - 80 min

C’est le temps immémorial d’une civilisation qui plonge ses racines au plus loin de l’occupation humaine des Amériques qui sert de toile de fond au film et lui confère, lesté de ce poids historique, une forte puissance incantatoire.  Dans le village de San Miguel Tzinacapan, chaque geste, chaque intonation de la voix, chaque regard s’inscrit ainsi dans un continuum où le moindre élément du quotidien prend une valeur cérémonielle.

Pour avoir su se mouler au rythme muet des travaux et des jours et pour avoir rendu visible le lien séculaire qui unit les morts et les vivants dans l’intimité d’une famille nahua, dans une communauté autochtone du Mexique.

Le jury de Présence autochtone 2015 accorde le grand prix Teueikan à Café, un documentaire signé Hatuey Viveros Lavielle.

 

2e prix Teueikan : Yvy MaraeyJuan Carlos Valdivia - Bolivie – 105 min

Pour sa défense et illustration du gai non-savoir issu de la rencontre avec l’Autre, pour la savante construction d’ un récit aussi touffu et dense que les paysages qu’il traverse et aussi déroutant que les questions qu’il soulève, à cette œuvre inclassable, à la fois personnelle et épique,

Le jury de Présence autochtone 2015 accorde le deuxième prix Teueikan à Yvy Marey de Juan Carlos Valdivia.

 

Finaliste : Sume - Mumisitsinerup Nipaa Inuk Silis Høegh - Groenland - 73 min

 

Communautés :

1er prix Rigoberta Menchu : Le rêve d'OkpikLaura Rietveld - Canada - 73 min

Les nations autochtones sont, nous le savons trop bien, handicapées dans leur développement par la sous-scolarisation, les blessures laissées par les politiques de génocide culturel, les barrières linguistiques, l’éloignement géographique.

Un homme frappé d’une incapacité physique réussit à devenir un champion de course de traîneau d’attelage et un éleveur qui contribue à la réintroduction du chien d’attelage chez les Inuit; voilà un tour de force qui prend figure d’allégorie dans un film qui exalte les vertus ancestrales d’endurance et de courage qui auront permis aux humains d’épouser les paysages les plus austères et d’y développer des cultures uniques.

Le jury du festival Présence autochtone 2015 accorde donc le grand prix Rigoberta Menchu à une œuvre harnachée à l’espoir qui, dans un généreux mouvement, porte nos regards vers de vastes horizons de renouveau, Le rêve d’Okpik de Laura Rietveld.

 

2e prix Rigoberta Menchu : Comer del monteAndrea Ruffini - Paraguay - 30 min

Dans la région du Chaco paraguayen, en proie à une déforestation massive, les communautés autochtones voient la source de leur alimentation, de leur pharmacopée et de leurs récits mythologiques disparaître sous leurs yeux.

Pour un documentaire exposant sans complaisance les effets de la colonisation effrénée d’un des derniers territoires vierges de la planète, pour l’attention portée aux connaissances alimentaires et à la sagesse écologique des pratiques indigènes, le jury de Présence autochtone 2015 accorde le deuxième prix Rigoberta Menchu à Comer del monte d'Andrea Ruffini.

 

Finaliste : Circus Without Borders Susan Gray, Linda Matchan - USA - 69 min

 

Prix ex aequo - Meilleur court métrage:

Alma y Esperanza Itandehui Jansen - Mexique - 17 min

Pour un film qui, dans un langage cinématographique épuré, nous émeut en narrant l’histoire d’une rencontre entre une vielle femme et sa petite-fille que les continents avaient séparées l’une de l’autre, et qui porte, dans la sobriété de sa forme comme dans la complexité du récit qu’il raconte, la marque d’un véritable talent de cinéaste.

Le jury de Présence autochtone 2015 accorde ex aequo le prix du Meilleur court métrage à Alma y Esperanza de Itandehui Jansen.

 

Los Hilos de la vida de las mujeres jaguarMujeres Mayas KAQLA - Mexique - 21 min

Au-delà du désolant constat des situations difficiles que vivent de trop nombreuses femmes amérindiennes, le film constitue un appel à dépasser les difficultés du présent et invite les femmes à puiser dans la sagesse et la spiritualité traditionnelles le courage de changer collectivement les choses.

Los hilos de la vida de las mujeres jaguar, une réalisation collective de Mujeres Mayas de Kaqla, reçoit ex-aequo le prix du Meilleur court-métrage accordé par le jury de Présence autochtone 2015.

 

Mention : Le Chemin rouge Thérèse Ottawa - Canada - 15 min

Finaliste : Pumanawa: The Gift Poata Eruera - Nouvelle-Zélande - 14 min

Finaliste : Mr Sanderson Ray Sanderson, Terrie McIntosh - Canada - 9 min

 

Meilleure direction photo :

Prix: Yvy MaraeyJuan Carlos Valdivia - Bolivie – 105 min

Mention spéciale : Camino del aguaCarlos Montoya - Colombie - 8 min

Finaliste : CaféHatuey Viveros Lavielle - Mexique - 80 min

Finaliste : Mr. SandersonRay Sanderson, Terrie McIntosh - Canada - 9 min

 

Coup de cœur du jury, court métrage et direction photo :

Mr. SandersonRay Sanderson, Terrie McIntosh - Canada - 9 min

À un film lumineux qui séduit l’œil et le cœur par sa grande beauté plastique et par l’humanité qui s’en dégage.

Le jury de Présence autochtone a décidé d’octroyer un prix spécial, Coup de cœur du jury, à Mr Sanderson, un court métrage de Ray Sanderson et Terrie McIntosh.

 

Prix Séquences - Meilleur documentaire : Café Hatuey Viveros Lavielle - Mexique - 80 min

La captation étonnante de justesse d’un épisode décisif de la vie d’une famille suite à la mort du père, plus qu’une chronique intime, s’avère une lumineuse ouverture vers une culture millénaire, bien vivante dans les avatars du présent, et dont la cosmovision nous devient soudain très proche grâce à un travail cinématographique exemplaire : telles sont les qualités majeures de Café qui lui méritent le prix Meilleur documentaire du festival Présence autochtone 2015, accordé par le jury de la revue Séquences.

 

Mention spéciale : Sume - Mumisitsinerup Nipaa Inuk Silis Høegh - Groenland - 73 min

Finaliste : El Tigre y El Venado El Salvador - Sergio Sibrián - 46 min

 

Coup de coeur Télé-Québec   

De face ou de profilde Sharon Fontaine - Canada - 5 min

Jetant un regard frontal sur les côtés aléatoires des identités sur les médias sociaux, le film De face ou de profil de Sharon Fontaine se mérite le prix Coup de cœur de la Fabrique culturelle de Télé-Québec.

 

Mention spéciale: Le Chemin rouge Thérèse Ottawa - Canada - 15 min

 

Relève « Jeune Espoir » (MainFilm)

Xik Vuh d’Edgar Sajcabun - Guatemala 12 min

Pour avoir filé à l’écran un récit qui se déploie avec la grâce d’un cerf-volant dans le ciel et pour avoir inscrit la figure du destin dans le sourire d’une enfant à l’orée d’une forêt et de ses profondeurs mystérieuses, dans un film où l’écriture narrative est remarquablement maîtrisée,  le prix Jeune espoir de Mainfilm est remis à Edgar Sajcabun pour son court-métrage Xik Vuh

 

Prix APTN dédié à un(e) cinéaste autochtone qui s'est distingué(e) pendant l'année :

Tracey Deer pourMohawk Girls (la série)

Bien périlleux virage qui part du documentaire et mène à la fiction. Ce changement de cap a brillamment été opéré par la réalisatrice d’une remarquable série télévisée qui offre avec humour et intelligence une image dénuée de tabous de la femme autochtone contemporaine.

Tracey Deer se voit donc octroyer le prix APTN 2015 pour Mohawk Girls, la série télévisuelle.

 

 

Information : IXION Communications 514 495 8176, henry.welsh@ixioncommunications.com